Un bon quai d’expédition, est-ce utile pour mes porcs?

Bien des fois, je vais chez des producteurs porcins suite à une expédition de porcs et divers commentaires viennent à mes oreilles : ‘’ Ils sont têtus et ne veulent pas embarqués dans le truc’’, ‘’ Je ne sais pas ce qui est arrivé ce matin mais ça l’a mieux été pour les chargés que d’habitude’’.  En fait, le porc nous parle car il réagit à divers facteurs. Le premier facteur est le niveau de stress auquel il est exposé.

L’impact économique est non négligeable pour le producteur. On note que la mortalité dans les transports effectués entre la ferme et l’abattoir représente 0,126% pour l’année 2012 pour la province du Québec. Pour un producteur de 200 truies naisseur-finisseur, la perte économique serait de 1506$ pour l’année 2014.

En ce qui a trait à la ferme proprement dite, un intégrateur québécois a noté en 2010, qu’une amélioration des installations de chargement lui a permis de diminuer la mortalité lors du chargement de 0,41% à 0,08% entre le parquet de la ferme et le quai de déchargement de l’abattoir (CDPQ, décembre 2012). Pour notre producteur de 200 truies naisseur-finisseur, le gain potentiel aurait été de 3943$ pour l’année 2014. Ouch!!! On parle ici de 0,79$ par porc….

 

Dans cet article, je m’attarderai seulement des opérations de la ferme sans tenir compte du transporteur. Temple Gradin, une experte bien connue dans ce domaine a permis de mieux comprendre comment pense cet animal. Je vous fais donc un résumé de ces pensées qui vous permettront de mieux agir avec la dernière étape avant de toucher le fruit de votre travail : la paie provenant de l’abattoir.


Critères de conception des installations de chargement

  1. Le plancher
    1. Non glissant
    2. Ajout de ripes est idéal
    3. Doit avoir la même texture du parquet jusqu’au camion

 

  1. Allées, corridors et portes
    1. Le minimum est que deux(2) porcs puissent marcher côte à côte
    2. Largeur idéale est entre 0,90 à 1,10 mètre (36 à 42 pouces)
    3. Éviter les seuils de porte dans les fermes
    4. Un porc est toujours surpris lorsqu’il voit et sent une dénivellation dans le plancher. Il est certain qu’il arrêtera pour se sécuriser.

 

  1. Virages
    1. Éviter les virages à 90 degrés dans le trajet vers le camion
    2. Si ce n’est pas possible, installer un panneau dans le coin de manière à obtenir deux(2) angles de 45 degrés. Ceci aidera le porc à mieux accepter le virage malgré sa faible vision.

 

  1. Rétrécissements
    1. Le rétrécissement en entonnoir est à proscrire
    2. Privilégier les espaces décalés si nécessaire

 

  1. Pentes
    1. La pente doit être inférieure à 20 degrés (10 cm (4 po) au pied)
    2. Avoir des échelons surélevés de 2,5 cm (1 po) espacés aux 15 cm (6 po)

 

  1. Luminosité
    1. Le porc aime se déplacer d’un endroit sombre (qui permet de lire une feuille au bout de vos bras) vers un endroit éclairé sans qu’il y ait une lumière éblouissante ou aveuglante

 

  1. Parois
    1. Avoir des parés pleines dans le trajet entre le parquet et le camion afin d’éviter toute distraction pour l’animal

 

  1. Le quai de chargement
    1. Il doit être fait de matériaux rigides et fixes
    2. Les toiles sont à proscrire
    3. Le bout du quai devrait être à la même hauteur que le fond du camion

 

  1. Coussins d’étanchéité
    1. Le quai de chargement avec ce type de coussin aide à éviter les courants d’air et l’éblouissement des porcs

 

  1. Manipulation des porcs
    1. 5 à 6 porcs maximum par déplacement
    2. Facile d’intervenir si le porc de tête bloque

 

  1. Outils pour déplacer les porcs
    1. Utiliser les panneaux, les carpes, les palettes et les drapeaux
    2. Proscrire les bâtons électriques, les fouets et les tuyaux de plastiques

 

  1. Tatouage des porcs
    1. Proscrire le tatouage durant le chargement

 

  1. Mise à jeun à la ferme
    1. Privilégier la mise à jeun car elle permet un meilleur déplacement des porcs
    2. Le jeûne varie selon divers critères tel que le temps de transport entre la ferme et l’abattoir, le temps d’attente à l’abattoir, etc…

 

Comme il est possible de voir, le but de toutes ses actions est de limiter un stress à l’animal. Plus on contrôle ces facteurs, plus on aide le porc et le producteur à diminuer le temps de chargement.

Alors bonne prochaine expédition!

Appeler notre service à la clientèle porcin

(418)955-0649